Votre liste ne parvient pas à décoller alors que vous avez investi dans le meilleur autorépondeur du marché ?


Les études démontrent que l’autorépondeur constitue l’investissement le plus important chez les web-entrepreneurs débutants, accaparant plus de la moitié de leur budget.

Gasymail Image 001

Il y a plusieurs raisons à cela :

« Parce que tout le monde fait pareil »
« Parce qu’il le faut pour bâtir sa liste »
« Parce que si on en parle, c’est que c’est bien »

Le garçon qui tenait ce discours avait tout juste 27 ans quand il voulut lancer sa propre entreprise sur le web. A cette époque, le marché des autorépondeurs était dominé par deux géants commerciaux : Aweber et GetResponse. Il choisit donc de s’abonner à ce dernier.

Gasymail Image 002

Les mois passèrent… Il avait bel et bien conçu un produit avec une page de vente, des ebooks gratuits, etc. Mais au bout d’un an, les ventes n’évoluaient guère malgré tous les investissements réalisés.

Le pire, c’est que sa liste comptait toujours à peine 50 personnes, avec tout l’argent qu’il a consacré à l’autorépondeur, et en dépit des nombreuses stratégies marketing qu’il a mises en oeuvre pour avoir plus de prospects.

Le jeune web-entrepreneur se trouva ainsi à court de moyens et dut, à contrecœur, sacrifier sa passion pour survivre. Mais jamais il n’oublia la joie qu’il éprouva à travailler à son propre compte. Et il savait que, tôt ou tard, il reviendrait sur cette voie…

La plus grande leçon qu’il retint de ce premier essai raté était que pour diminuer les risques d’échec, il fallait commencer avec le moins de moyens possible.

Deux années plus tard, il conçut donc un nouveau produit, mais cette fois avec un minimum d’investissement et sans recourir à aucun autorépondeur.

Gasymail Image 003

7 ventes avec une liste de 98 personnes rapidement construite en l’espace de deux semaines, soit un taux de conversion de plus de 7% pour un second essai.

Pas vraiment ce qu’on appellerait un « gros lot », mais la preuve était faite. Désormais, il n’utilisa plus que son gestionnaire de listes fait maison qui ne lui coûtait rien, et qu’il continua à perfectionner au fil des années.

Moins de 3 ans après, grâce à son logiciel d’emailing artisanal, il avait des listes opt-in sur plusieurs sites anglais et français, totalisant plus de 500 abonnés actifs.

Gasymail Image 004

Gasymail Image 005

Ainsi de ses propres tests, il tira les conclusions suivantes :

  • Une bonne liste se construit sur la durée.
  • Peu importe les stratégies marketing que vous déployez, les gens s’abonnent et se désabonnent de votre liste quand ils le souhaitent, et vous n’y pouvez rien.
  • Il y a d’autres solutions moins chères et qui peuvent s’avérer plus efficaces pour construire et gérer votre liste, mis à part l’autorépondeur.

L’histoire que vous venez de lire est véridique puisque c’est le périple que j’ai vécu, et cela vous concerne également si :

  • Vous avez un budget emailing réduit
  • Vous n’êtes pas satisfait de la rentabilité de votre liste par rapport à l’argent que vous y investissez
  • Vous éprouvez quelque gêne à vous servir d’un autorépondeur ou d’un outil d’emailing qui ne soit pas en français et qui gère mal les accents
  • Vous pensez ne pas avoir d’alternative fiable à l’autorépondeur que vous utilisez en ce moment
  • Vous hésitez à franchir le pas pour une solution d’emailing différente de celles que vous connaissez déjà
  • Vous êtes tenté d’abandonner votre business parce que trop coûteux pour ce que ça vous rapporte

La plupart des méthodes et des formations qui vous sont proposées sur le web se focalisent sur une seule… mais vraiment une seule chose : comment faire plus de revenus en ligne.

On vous dit souvent que l’argent est dans la liste. Ce n’est pas faux dans l’absolu : plus votre liste grossit et plus vous améliorez vos opportunités de vente, c’est un fait.

Mais que dire des charges qui pèsent sur l’acquisition et l’accroissement de votre liste, surtout quand vous débutez avec très peu de moyens ?

Combien de fois avez-vous seulement entendu parler d’une alternative crédible et pas chère à l’autorépondeur pour gérer votre liste d’abonnés ?

Ce genre de réflexion laissera plus d’un perplexe. Et pourtant, de telles solutions existent bel et bien… Mais avant toute chose, donnez-moi quelques minutes de votre temps pour vous expliquer brièvement le processus qui se cache derrière l’envoi d’emails sur Internet. Je vous garantis que ça en vaut le coup et qu’après cela vous ne verrez plus l’emailing sous le même angle.

Si toutefois les détails techniques ne vous intéressent pas, veuillez cliquer sur le lien ci-dessous :

Les explications techniques ne m’intéressent pas. Venons-en aux faits.

***********************************

Lorsque vous voulez envoyer un email à partir de votre logiciel de messagerie habituel, comme Outlook ou Thunderbird, vous passez nécessairement au moins par deux étapes :

1) Vous rédigez
2) Vous cliquez sur un bouton « Envoyer »

Tout d’abord, vous vous servez de l’interface du logiciel pour écrire votre message, et vous saisissez les adresses des destinataires. Vous pouvez aussi stocker votre message en tant que brouillon en attendant de l’expédier.

Nous appellerons cette étape la phase N°1.

Avant de cliquer sur le bouton « Envoyer », vous avez certainement déjà configuré votre logiciel avec les paramètres d’envoi que vous avez obtenus auprès de votre fournisseur de messagerie ou votre fournisseur d’accès Internet. Sans ces configurations préalables, l’envoi du message échouera à coup sûr.

L’ensemble de ces opérations relatives à la distribution du courrier sortant constitue la phase N°2.

Aussi simple que cela puisse paraître, ces deux phases se trouvent à la base de toute solution d’emailing gratuite ou payante quelle qu’elle soit. Seules leurs combinaisons diffèrent.

Dans le schéma ci-après, vous avez une représentation systémique des outils d’emailing et de leurs interactions, suivant qu’ils servent à l’une ou à l’autre des phases (types I et II) ou aux deux (type III).

Gasymail Image 006

Outils de type I – Conception

Font partie de ce groupe un large panel d’applications, des plus basiques aux plus complexes :

1.1) Logiciels de messagerie

Dans son acception large, l’emailing commence dès que vous envoyez un courrier électronique à un nombre plus ou moins important de destinataires, chose que vous pouvez très bien faire avec un logiciel comme Outlook. Bien entendu, de tels logiciels ayant été conçus à l’origine pour des envois simples, individuels, ils ne permettent pas de réaliser des personnalisations avancées ni de gérer les désinscriptions de façon systématique.

1.2) Logiciels de gestion de liste

En plus des fonctionnalités de base comme la possibilité de rédiger au format texte ou HTML, ces outils vous aident à gérer les inscriptions et désinscriptions à votre liste au moyen de formulaires et de liens inclus dans les messages.

Suivant leur niveau de perfectionnement, ils peuvent disposer ou non d’options avancées telles que le tracking, la personnalisation des emails, l’automatisation des envois, la segmentation comportementale, etc. On retrouve dans cette catégorie les logiciels libres comme PHPList, Mailman et poMMo v5-FR, dont l’installation requiert un serveur web.

1.3) Logiciels autorépondeurs

La seule différence mesurable entre un logiciel de gestion de liste et un logiciel autorépondeur se situe au niveau de leur mode de gestion des messages à envoyer. Il faut savoir à cet effet qu’il existe trois grandes procédures d’envoi :

  • Un envoi manuel nécessite une action de la part de l’expéditeur pour tout message à envoyer (par exemple de cliquer sur un bouton d’envoi).
  • Un envoi contextuel se lance automatiquement à la suite d’un événement se rapportant à la liste, par exemple lors d’une nouvelle inscription, d’un désabonnement, d’une mise à jour d’information, etc. On parle aussi de notification.
  • Un envoi est dit planifié quand l’expéditeur définit à l’avance à quel moment envoyer tel message à tel abonné et laisse ensuite le système s’en charger. On en distingue généralement deux sous-types :
    • dans une séquence de suivis ou follow-up, les dates d’envoi sont définis par rapport à un point de départ circonstanciel (envoi à J0 : jour de l’inscription, J+1, J+5, etc.)
    • par opposition aux envois à dates fixes ou broadcasts

Un autorépondeur complet gère en principe tout type d’envoi, surtout ceux qui sont planifiés. A titre de comparaison, poMMo v5-FR – le logiciel que j’utilise – assure bien les deux premiers types d’envois mais pas le troisième.

NOTE – Les solutions d’emailing de type I ne sont pas entièrement autonomes, dans la mesure où elles ne permettent d’acheminer vos messages jusqu’aux destinataires cibles qu’une fois combinées aux outils de type II (distribution). Pour en savoir plus, lisez la suite…

Outils de type II – Distribution

Il y a 10 ans à peine, le courrier postal occupait encore une place importante dans nos cœurs et dans nos mœurs. Ceux de ma génération se rappellent sans doute cette joie à recevoir une lettre manuscrite de la part d’une personne chère… Ou encore ces quelques secondes passées à timbrer une enveloppe avant de la déposer au bureau de poste du quartier.

10 ans après, dans le monde virtuel des emails et des textos, les procédures de distribution conservent pourtant un fonctionnement similaire. La Poste a simplement fait place aux messageries nommées Laposte.net, Gmail, Yahoo!Mail, Hotmail… mais l’acheminement du courrier suit un processus analogue.

Ainsi, lorsque vous envoyez un email, gardez à l’esprit que vous en êtes le concepteur mais que sa distribution relève d’un autre service obéissant à des protocoles de transmission bien définis.

Gasymail Image 007

Dans ce schéma, MUA (Mail User Agent) correspond à l’application mobilisée dans la phase de conception, tandis que les fonctions de transfert entre serveurs portent le nom de MTA (Mail Transfert Agent). Ces fonctions peuvent être assimilées à des bureaux de poste à travers lesquels transitent le courrier.

Partant initialement de l’envoyeur, le courrier est acheminé suivant le protocole SMTP vers le serveur de messagerie du domaine expéditeur (étape 1), puis vers le serveur du domaine destinataire (étape 2). Sa récupération par le client de messagerie du destinataire se fait ensuite généralement au moyen de requêtes POP ou IMAP (étapes 3 et 4).

Vous comprenez donc que la grande question à se poser en tant qu’expéditeur est de savoir à qui confier la distribution de vos messages, si par analogie vous aviez à choisir entre un service postal aux moindres frais et Chronoposte, DHL ou d’autres sociétés spécialisées dans le routage.

2.1) Les fournisseurs de messagerie

Il y en a tellement qu’ils ne sauraient tous être présentés ici. Vous connaissez sûrement les messageries gratuites de Hotmail, Gmail, Yahoo, AOL, … Bien souvent, les fournisseurs d’accès Internet offrent aussi à leurs clients une ou plusieurs adresses de messagerie gratuites.

Le problème avec les messageries gratuites, ce sont d’abord les limitations qu’elles imposent concernant le nombre d’envois par jour. Sur Hotmail par exemple, vous ne pouvez pas envoyer plus de 300 messages par jour, avec un maximum de 100 destinataires par message.

La seconde difficulté est liée à la gestion de l’authentification des messages émis à partir de telles adresses génériques. Exception faite de Google Apps qui jusqu’à récemment permettait de lier gratuitement un domaine spécifique aux serveurs de Gmail, offrant ainsi des options d’authentification intéressantes.

2.2) Le serveur de messagerie de votre hébergeur

La majorité des hébergeurs de nos jours fournissent à leurs clients la possibilité d’utiliser leurs serveurs de messagerie pour l’envoi d’emails, souvent via le protocole Sendmail ou encore avec la fonction mail de PHP. Parfois des limitations sont imposées, parfois non. FREE-H.ORG par exemple n’affiche aucune restriction à ce niveau, tandis que KVC Web Hosting, un autre hébergeur avec qui j’ai travaillé, est très strict sur le nombre d’envois autorisés par unité de temps.

Cependant – restrictions ou non – le recours à la plateforme de votre hébergeur pour la distribution de vos messages est des moins conseillés surtout si vous êtes sur un serveur mutualisé partagé par plusieurs utilisateurs, et ce pour plusieurs raisons :

1) L’adresse IP du serveur est également « mutualisée » : il suffit alors qu’une autre personne utilisant la même adresse fasse du spamming pour que les impacts négatifs d’un tel acte se répercutent sur votre réputation d’expéditeur.

2) Même si vos messages sont tous légitimes, le fait d’avoir tout le temps la même adresse IP pour des envois à répétition risque à la longue d’être interprété par les serveurs de vos destinataires comme une tentative de spamming de votre part, ce qui peut aboutir au rejet de ces messages, voire au blacklistage de votre domaine.

3) Vous avez très peu de contrôle sur les paramètres du serveur qui, par ailleurs, n’est pas spécialisé dans le traitement des envois massifs.

(Bref, si vous voulez mon avis, ne choisissez cette option que vraiment en dernier recours !)

2.3) Les services de routage spécialisés

Nous y voici. Il y a quelques années encore, ces services étaient rares et coûtaient cher, mais le développement rapide des applications web les a rendus de plus en plus présents sur le marché et aussi plus accessibles. Par analogie, ces plateformes sont à l’emailing ce que DHL ou Chronoposte sont à la livraison du courrier postal : des professionnels de la distribution. En voici quelques exemples :

Mandrill – www.mandrill.com

Service de routage fourni par Mailchimp, Mandrill dans sa version gratuite offre jusqu’à 12.000 emails par mois sans limitation journalière. En revanche, les nouveaux comptes sont soumis à un quota horaire assez faible au départ, mais qui augmente au fur et à mesure des activités du compte et de sa réputation. Mandrill permet notamment l’authentification par SPF et DKIM, ainsi que la gestion des plaintes reçues et des retours. La liaison avec les logiciels de conception d’emailing (outils de type I) se fait par SMTP. Le service est jeune, datant d’avril 2012. L’interface actuelle est exclusivement en anglais.

Mailjet – www.mailjet.com

D’une qualité similaire à Mandrill en termes de fonctionnalités, Mailjet se différencie de ses concurrents par une interface multilingue intégrant le français. Le quota journalier de la version gratuite est limité à 200 emails, soit 6.000 emails par mois, ce qui le place en seconde position après Mandrill pour ceux qui cherchent du gratuit performant. Lancé en janvier 2011, Mailjet jouit déjà d’une certaine notoriété en francophonie.

AmazonSES – http://aws.amazon.com/ses/

Lancé lui aussi en janvier 2011, le service est surtout reconnu pour son aspect low cost puisque le millier d’emails envoyés y coûte seulement 0,1 dollar. AmazonSES dispose par ailleurs d’une bonne documentation en cours de traduction en différentes langues. En francophonie, il a été recommandé notamment par SG-Autorépondeur.

SendGrid – www.sendgrid.com

Présent depuis 2009, SendGrid compte parmi les pionniers de cette nouvelle génération de plateformes de distribution d’emails et jouit d’une excellente réputation dans ce domaine. La version gratuite permet d’envoyer, tout comme Mailjet, jusqu’à 200 emails par jour.

NOTE – Bien que les informations présentées ici aient été collectées récemment, il se peut qu’elles ne soient plus d’actualité au moment où vous lisez cette page car les offres évoluent très vite dans ce secteur. Notez également que le modèle d’affaires prédominant de ces systèmes de distribution professionnels repose aujourd’hui sur la vente au volume d’emails envoyés et non sur le nombre d’abonnés inscrits.

Outils de type III – Systèmes combinant la conception et la distribution d’emails

Ce créneau, sans doute le plus ancien d’un point de vue historique, est exploité majoritairement par les grandes entreprises d’emailing comme Aweber ou GetResponse, pour ne citer qu’eux. Du fait de leur ancienneté et de leurs stratégies marketing très développées, ces leaders contribuent à entretenir certaines idées reçues sur l’emailing.

C’est ainsi que la majorité des gens n’arrivent pas à faire la distinction entre les phases de conception et de distribution, mélangeant les rôles qu’ils attribuent aux outils en présence.

Un tel logiciel va être qualifié de « mauvais » parce qu’il ne permet pas d’atteindre une bonne délivrabilité, ou parce qu’il ne gère pas les retours, etc. Alors que si l’on dissèque bien la question, il est facile de voir que le problème se situe souvent non pas au niveau de l’application elle-même, mais relève soit de son environnement d’installation, soit de la distribution.

  • Ayant lu les points précédents, vous savez désormais comment obtenir une bonne délivrabilité en confiant la distribution de vos emails à un service de routage spécialisé – dont certains sont gratuits – et en établissant vous-même la liaison entre le routage et l’application que vous utilisez pour la conception.

Cependant, le recours aux systèmes que j’appelle « intégrés » dans la mesure où ils combinent différentes phases en une seule application est conseillé à ceux qui sont prêts à en payer le prix.

En voici quelques-uns des plus connus à l’échelle mondiale :

* Aweber (www.aweber.com)
* GetResponse (www.getresponse.com)
* Mailchimp (www.mailchimp.com)

Sur le marché francophone :

* SG Auto-répondeur (www.sg-autorepondeur.com)
* Cybermailing (www.cyber-mailing.com)
* Mailperformance (www.mailperformance.fr)
* Emailvision (www.emailvision.fr)
* Dolist (www.dolist.net)

La liste est longue qu’il serait malcommode de les citer un à un ici. Retenez juste que les stratégies de vente en œuvre sur ce marché se déclinent globalement soit en volume d’emails envoyés, soit en nombre d’abonnés à gérer – cette seconde stratégie correspondant davantage à la famille de solutions de type autorépondeur intégré à fonctionnalités élargies (Aweber, SG Auto-répondeur, Cybermailing, …).

***********************************

 

Mais alors, d’après vous, pourquoi ces notions pourtant fondamentales ne sont-elles pas mises à la portée de tous ?

Il faut savoir que les enjeux sont énormes, et le marché mondial de l’emailing brasse à lui seul plusieurs millions de dollars par mois – chiffres à l’appui.

Regardez plutôt…

Gasymail Image 008

Ce graphique représente l’évolution tendancielle du nombre de clients d’Aweber en 15 années d’existence. Avec plus de 120.000 clients en 2013 payant chacun quelques 19 dollars par mois voire plus, faites vous-même le calcul…

Face à de tels enjeux commerciaux, les grandes sociétés d’autorépondeurs et d’emailing n’ont aucun intérêt à ce que des solutions alternatives se développent car celles-ci leur feraient perdre inévitablement des parts de marché.

Ces sociétés contrôlent et monopolisent l’information de plusieurs manières. La première de leurs « armes » – sans doute la plus efficace et 100% légale – vous l’avez peut-être deviné, c’est l’affiliation.

Une entreprise comme Aweber compte en 2013 plus de 50.000 affiliés qui perçoivent chacun une commission de l’ordre de 30% pour chaque souscription passant par eux.

Ainsi, pendant que les affiliés font des pieds et des mains pour promouvoir leurs solutions payantes, qui s’intéresse à réfléchir aux alternatives ?

– Quasiment personne.

De la méconnaissance des mécanismes simples de l’emailing à la dérive commerciale pour vendre un produit ou un service, le pas est vite franchi.

Le pire, c’est qu’on assiste depuis quelques années à une confusion grandissante et un débat davantage idéologique, subjectif que technique sur l’optimisation de la délivrabilité, la différence entre un autorépondeur et un gestionnaire de liste, les avantages et les inconvénients de chaque outil, l’efficacité des méthodes de tracking, etc.

Ajoutez à cela la complexité apparente de tout nouveau système d’emailing qui soit un peu différent des autres et le sentiment de méfiance qui s’ensuit… Alors que de leur côté, les produits et services « standards » sont déjà extrêmement bien documentés sur les forums et les blogs.

Alors oui : le défi que j’ai relevé pour promouvoir ma propre solution d’emailing et de gestion de liste dans un environnement si hostile est loin d’être facile. Pourtant non seulement j’y crois, mais j’ai aussi eu la chance de pouvoir l’expérimenter des années durant et donc de corriger progressivement ses défauts tout en perfectionnant ses points forts.

Mais avant d’aller plus loin encore, prenons un instant pour faire le point sur vos besoins. Vous avez intérêt à utiliser un autorépondeur si vous voulez absolument automatiser tous vos envois. Si c’est le cas, voici les 3 questions que vous devez vous poser :

  • Ce choix est-il réellement adapté à vos attentes ?
  • Est-ce que ça vaut vraiment le prix que vous payez ou devez payer ?
  • Le retour sur investissement est-il palpable ?

Maintenant, imaginez tous les autres investissements que vous serez en mesure de réaliser si vous pouviez économiser disons 90% de l’argent que vous devez consacrer chaque mois à votre abonnement autorépondeur.

Vous allez pouvoir :

  • Investir dans de nouvelles formations pour parfaire vos connaissances en webmarketing ou dans le domaine qui vous tient le plus à coeur.
  • Acquérir des logiciels et des applications pour vous aider à mieux vendre, à améliorer votre site, à créer du bon contenu, à générer plus de trafic…
  • Opter pour un hébergement de meilleure qualité.

Mais aussi :

  • Avoir la liberté de choisir sans contrainte votre service de distribution d’emails et d’en changer à volonté.
  • Participer à l’évolution d’un logiciel libre d’emailing francophone qui refuse d’être phagocyté par les géants commerciaux.
  • Asseoir une vraie relation de confiance vis-à-vis de vos abonnés grâce à un emailing plus humain, personnalisé et moins automatisé.

Si ces mots vous parlent, alors voici ce que je vous propose :

Vous avez peut-être déjà entendu de Google Apps… Il s’agit d’un service de Google qui permet de gérer efficacement vos emails comme avec Gmail mais sur le domaine de votre choix.

Il faut savoir que depuis octobre 2012, Gmail se trouve à la tête des messageries les plus consultées dans le monde devant Hotmail et Yahoo…

Gasymail Image 009

Et il y a plusieurs bonnes raisons à cette notoriété incontestée de Gmail :

  • Une redoutable technologie anti-spam
  • Un large espace de stockage, supérieur à 10 Go
  • Une interface hautement ergonomique et personnalisable
  • La possibilité de gérer plusieurs adresses au sein d’un même compte
  • Des options multiples de recherche et de classement des messages
  • Une forte adaptabilité aux smartphones et autres appareils mobiles
  • Un serveur SMTP sécurisé accessible via une tierce application

Nous reviendrons sur ce dernier point un peu plus loin, mais avant, voyez aussi les limites de Gmail :

  • Caractère générique de l’extension @gmail.com, partagée par quelques 300 millions d’utilisateurs, voire plus
  • Difficulté de mise en oeuvre de méthodes d’authentification comme DKIM sur une adresse @gmail.com
  • Incohérence notoire entre les différents éléments de l’email, comme dans l’exemple ci-après…

Gasymail Image 010

L’on sait maintenant que de telles incohérences entre les domaines et les liens utilisés dans l’email ont un effet négatif sur la délivrabilité, et pourtant, nous sommes encore nombreux à faire pareille, la preuve : cet exemple est véridique. Seuls certains éléments d’identification ont été masqués pour que je ne me fasse pas taper sur les doigts par mes collègues webmarketeurs ;)

L’idéal serait donc d’uniformiser le tout en utilisant une adresse de même domaine que tout lien contenu dans l’email, et ce serait encore mieux s’il était possible – avec cette adresse – de bénéficier des avantages de Gmail.

Alors voilà, j’ai deux nouvelles pour vous, une bonne et une mauvaise :
1- La bonne, c’est que la solution existe.
2- La mauvaise, c’est que depuis décembre 2012, cette solution vous coûtera pas moins de 40 euros par an…

La solution :

  • Vous avez à votre disposition un domaine Google Apps (créé dans l’idéal avant que le service ne soit devenu payant)
  • Vous avez installé un bon logiciel d’emailing sur votre domaine, de façon à ce que tous les domaines et liens mentionnés dans vos messages correspondent
  • Vous vous êtes assuré que votre hébergement permet la liaison entre le logiciel et le serveur SMTP qui envoie les emails
  • Vous avez correctement configuré les paramètres d’authentification de vos messages
  • Vous avez le temps et les moyens pour gérer tout ce système vous-même

Si vous avez tout cela, parfait. Il ne me reste plus qu’à vous souhaiter de belles campagnes d’emailing. Sinon, il existe une dernière alternative.

Voici ce que je vous propose :

  • Une adresse Google Apps offerte, avec tous les avantages associés
  • poMMo v5-FR, le logiciel d’emailing en français que j’ai développé
  • Un système de redirection d’URL performant qui redirige les liens de vos emails vers les pages que vous souhaitez, sans perdre en cohérence
  • Le tout sur un seul et même domaine – Gasymail.com.

Gasymail Image 011

Ce que vous pouvez faire avec ce système combiné :

  • Faire des lancements de produits

poMMo v5-FR vous permet d’utiliser des templates pré-enregistrés pour tout type d’emailing, dont pour faire des lancements de produits. Vous pouvez créer vos propres templates, les sauvegarder et les mobiliser quand bon vous semble.

Gasymail Image 012

  • Fidéliser vos abonnés avec des newsletters et des produits-cadeaux
  • Acquérir de nouveaux abonnés avec des
    formulaires d’inscription hautement
    personnalisables, en simple ou double opt-in
    (avec ou sans confirmation d’adresse)

Voyez ci-après quelques exemples d’intégration de formulaires générés par poMMo v5-FR sur des sites statiques et dynamiques sous SPIP, WordPress, des blogs, des squeeze pages, etc.

Gasymail Image 013

Gasymail Image 014

  • Gérer un nombre quasi-illimité d’abonnés

Voici ce qu’en dit Brice Burgess, le développeur initial de poMMo : « Vous avez une liste de 100.000 abonnés ? Aucun problème. poMMo a été entièrement pensé et conçu avec la perspective d’une optimisation souple. »

(Notez également la possibilité d’utiliser en simultané jusqu’à 4 relais SMTP, nous y reviendrons dans un instant…)

Gasymail Image 015

  • Établir une vraie relation d’authenticité avec chacun de vos abonnés au moyen des personnalisations

Gasymail Image 016

Notez que, ayant été spécifiquement conçu pour un public francophone, poMMo v5-FR gère parfaitement les accents dans vos messages, même chose pour les noms et prénoms des personnes qui s’inscrivent à votre liste. Vous ne risquez donc plus de faire subir à vos abonnés ce genre de désastre…

Gasymail Image 017

  • Gérer les désinscriptions facilement et de manière automatisée

Avec la personnalisation [[!unsubscribe]] placée en fin de message, vous donnez à vos destinataires la possibilité de se désabonner aussi simplement qu’ils se sont inscrits à votre liste.

Gasymail Image 018

Gasymail Image 019

  • Choisir entre le format texte et HTML pour vos messages

De plus en plus de personnes lisent les emails que vous leur envoyez sur des appareils mobiles, d’où l’intérêt – non négligeable – de proposer un affichage texte simplifié qui permet d’en faciliter la lecture.

  • Faire du branding pour votre entreprise

Lorsqu’un abonné souhaite mettre à jour ses informations ou se désinscrire, c’est le titre et le lien de votre site qu’il voit sur le haut de la page. Vous pouvez modifier ces éléments de branding à tout moment, à partir du panneau d’administration de poMMo v5-FR.

Gasymail Image 020

  • Jusqu’à 4 relais SMTP de qualité en parallèle

Vous avez noté plus haut que Gmail et Google Apps proposent l’accès à leurs serveurs SMTP à partir d’une application externe. poMMo v5-FR fait partie de ces applications de gestion de liste intelligentes de type I, capables d’établir la liaison SMTP avec les serveurs de Google, ou encore avec des services de routage professionnels comme Sendgrid, Mailjet et Mandrill (jusqu’à 4 relais SMTP en parallèle).

Si ces propos vous paraissent abstraits, voyez ce qu’il est possible de faire concrètement avec le duo poMMo v5-FR/Mandrill : 12.000 emails gratuits par mois, suivi de la délivrabilité, mesure de votre réputation, authentification de vos messages par SPF et DKIM, etc.

Gasymail Image 021

NOTE – Bien que Mandrill ne soit pas encore traduit en français à ce jour, son interface est fort bien simple et accessible.

  • L’inscription au système de distribution d’emails Mandrill vous est proposée gratuitement en option pour toute souscription à Gasymail.

Gasymail Image 022

  • Tracking et segmentation : Identifier et grouper les abonnés qui ouvrent vos messages et consultent vos liens

Il s’agit là d’une innovation majeure et exclusive à poMMo v5-FR. Le module de tracking intégré vous servira si vous souhaitez analyser l’efficacité de vos campagnes en termes d’ouvertures et de clics, et segmenter votre liste en fonction des comportements de vos destinataires.

Par exemple, vous pouvez choisir d’inclure dans un groupe A uniquement les destinataires qui ont consulté la page A, pour ensuite n’envoyer des messages qu’à ce groupe. Ou encore au moyen de trackings successifs, mettre dans un groupe différent les personnes qui ont consulté la page A mais pas la page B, etc.

Gasymail Image 023

Le tracking de lien avec poMMo v5-FR est très performant, pour peu que vous sachiez créer une page PHP en suivant les indications du logiciel.

Mais encore… Pour ceux qui ne souhaitent pas mettre la main dans le cambouis, je mets à votre disposition une alternative très intéressante au tracking.

Gasymail Image 024

Gasymail Image 025

Ce système de redirection d’URL ingénieux vous permet de :

  • Gagner en cohérence en uniformisant les liens et les domaines de vos emails
  • Créer encore plus d’interactions vis-à-vis de vos abonnés en ajoutant des mots de passe à vos liens, ou encore avec des liens « compulsifs » qui expirent à une date donnée ou après un certain nombre de clics
  • Classer vos liens par dossiers, par exemple par campagne d’emailing
  • Obtenir des statistiques détaillées de consultation de vos liens (par dates, pays, sites référents, navigateurs, systèmes d’exploitation) sans devoir recourir à Google Analytics
  • Choisir entre plusieurs adresses de redirection suivant vos besoins,
    par exemple gasymail.com/r/…, gasymail.com/a/…, gasymail.com/recommande/… etc.

Gasymail Image 026

 

Cela vous rend sceptique,
vous voulez des témoignages…

A l’heure où je vous écris, il n’y a AUCUN témoignage qui atteste de la qualité de ce qui vous est proposé ici à part le mien. « On ne cherche pas de recommandations, on cherche des résultats » disait Christian Godefroy dans un de ses classiques. Et c’est à force de résultats concrets que je suis en mesure de vous donner les deux garanties ci-après :

  • Garantie N°1 : 30 jours ‘satisfait ou remboursé’

Gasymail Image 027

  • Si vous ne tirez pas pleine satisfaction du service auquel vous avez souscrit dans les 30 jours qui suivent, je m’engage personnellement à vous rembourser votre abonnement jusqu’au moindre centime sans condition. Sans poser de question.
  • Garantie N°2 : Installation en 24H ou vous ne payez rien !

Gasymail Image 028

  • Je m’engage à finaliser en moins de 24 heures l’ouverture de votre adresse @gasymail.com, l’activation de votre compte poMMo v5-FR et votre inscription au service de redirection d’URL.
  • Si je n’arrive pas à respecter ce délai :
    (1) je vous rembourse votre abonnement et
    (2) vous gardez votre droit d’accès à l’ensemble du service Gasymail jusqu’à expiration de votre souscription.

Pourquoi un délai de 24 heures ?

Contrairement aux grands systèmes d’autorépondeurs commerciaux, ce que vous avez ici est un service qu’on pourrait qualifier d’artisanal, et je dois moi-même effectuer une partie des opérations d’installation à la main.

Mais attention, n’allez pas croire que parce que c’est artisanal – je le revendique –, que c’est de moins bonne qualité.

La seule chose que vous ne pouvez vraiment pas faire avec poMMo v5-FR/Gasymail, c’est l’automatisation des messages à J+1, J+2, etc. qu’on appelle aussi séquences de suivi ou follow-up, ainsi que les envois automatiquement programmés à dates fixes ou broadcasts.

Pour le reste (gestion des inscriptions en simple ou double optin, envoi d’un email de confirmation, envoi du message de bienvenue, envois de newsletters, segmentations déclaratives et comportementales, etc.), vous pouvez compter sur le service Gasymail.

Vous n’avez pas les compétences techniques ?

Oubliez l’installation fastidieuse de bases de données SQL et les configurations complexes : ce travail est déjà fait pour vous.

Ce à quoi vous pouvez vous attendre dans les 24H qui suivent, c’est à une solution d’emailing prête à l’emploi, accessible, en français, intuitive et facile à utiliser.

Si vous n’avez pas besoin d’automatiser tous vos envois d’emails, alors Gasymail est réellement pour vous. Regardez bien ce comparatif et vous comprendrez pourquoi vous avez ici la meilleure offre sur le marché de l’emailing.

Gasymail Image 029

Gasymail Image 030

Vous avez maintenant en main la clef pour fabriquer votre propre service d’emailing – avec ou sans abonnement – si vous le souhaitez. Le « secret » réside dans le fait que j’ai très peu de charges de fonctionnement fixes, ce qui me permet d’amortir les coûts à partir d’une quinzaine d’inscriptions environ.

Il y a juste deux grandes limites à ce système :

* La capacité du serveur
* Le nombre maximal de comptes Google Apps autorisé

Limite N°1- La capacité du serveur

Il faut savoir que poMMo v5-FR ne peut établir de liaison SMTP de manière optimale qu’à partir d’un serveur VPS ou d’un dédié. La capacité en mémoire vive du serveur que j’utilise est modulable jusqu’à 2 Go. Au-delà, il sature.

C’est pourquoi les inscriptions se font par série de 50 : cela me laisse le temps nécessaire au traitement des demandes reçues, mais surtout je peux ainsi vérifier le taux de saturation du serveur afin de toujours garantir aux abonnés un confort d’utilisation optimal.

Gasymail Image 031

Donc un jour toutes les inscriptions devront être stoppées, tout simplement parce que techniquement il ne sera plus possible d’en recevoir. Peut-être au bout de 100, peut-être moins, je ne sais vraiment pas mais croyez-le ou non, ce n’est pas pour vous forcer la main à vous inscrire. Il s’agit là d’une vraie contrainte technique.

Limite N°2- Le nombre maximal de comptes Google Apps autorisé

Le domaine Gasymail.com a été créé en décembre 2006. A l’époque, il était assez facile d’obtenir jusqu’à 1000 comptes emails Google Apps sur son domaine avec une simple demande auprès de Google. Ce n’est guère plus possible aujourd’hui, mais Gasymail.com a conservé de par son ancienneté le plafond de comptes acquis il y a 7 ans. Une opportunité exceptionnelle dont vous allez pouvoir profiter si vous le souhaitez.

Gasymail Image 032

851 comptes restent à prendre sur les 1000 autorisés, puisque 49 sont déjà réservés, et la centaine restante me sert à des fins administratives. Vous pouvez en être sûr : jamais il n’y aura plus de 1000 comptes d’abonnés Gasymail. JAMAIS.

Gasymail Image 033

L’accès à Google Apps forme un seul ensemble avec l’offre de service Gasymail : pas d’abonnement Gasymail sans Google Apps, et pas d’adresse Google Apps acquise séparément hors abonnement Gasymail.

Ce qui veut aussi dire que lorsque le serveur approchera de son niveau de saturation, alors il n’y aura plus d’adresse Google Apps @gasymail.com à prendre, et ce même si le plafond des 900 utilisateurs n’est pas encore atteint.

En résumé :

Gasymail Image 034

Gasymail Image 035

Gasymail Image 036
   Administrateur de Gasymail.com et
   Concepteur de la solution d’emailing poMMo v5-FR

P.S. Vous ne prenez absolument aucun risque en essayant Gasymail, la solution d’emailing et de newsletter simple et entièrement en français.

P.P.S. N’oubliez pas : si vous ne tirez pas pleine satisfaction du service auquel vous avez souscrit dans les 30 jours qui suivent, je m’engage personnellement à vous rembourser votre abonnement jusqu’au moindre centime sans poser de question.